L’IFSN à la Conférence de Fukushima 2022 à Tokyo

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN participe à un symposium de deux jours au Japon. Les 28 et 29 novembre 2022 a lieu à Tokyo l’« International Conference on Regulators Views and Priorities on Nuclear Safety and Radiation Protection 10 Years After TEPCO Fukushima Daiichi NPS Accident ». Cette conférence internationale se concentre sur les enseignements pour le monde entier tirés de l’accident de Fukushima en 2011 pour la sécurité nucléaire et la radioprotection, ainsi que pour leur surveillance.

« Fukushima l’a montré. Nous devons rester constamment vigilants, rechercher d’éventuels points faibles et utiliser les nouvelles connaissances, pour non seulement maintenir, mais aussi améliorer la sécurité de nos centrales nucléaires ».

Marc Kenzelmann, directeur de l’IFSN (série Internet « Dix ans après Fukushima »)

La conférence est organisée conjointement par l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et par l’autorité de surveillance nucléaire au Japan, la NRA. L’IFSN, représentée par son directeur Marc Kenzelmann, participe le premier jour de la conférence à deux tables rondes.

Les discussions se concentreront d’une part sur les conséquences de l’accident de Fukushima sur la législation et les prescriptions réglementaires en matière de sécurité nucléaire et de protection de la population, et d’autre part sur les mesures de protection des installations nucléaires prises depuis 2011 contre les dangers naturels. Deux exemples récents concernant la Suisse peuvent être cités à ce propos. L’IFSN a exigé par ordonnance que les nouveaux justificatifs en lien avec la sécurité en cas de crues lui soient soumis pour la fin 2022. Et en été 2022, l’IFSN a redéfini les hypothèses de risques pour les événements météorologiques extrêmes.

La catastrophe de Fukushima-Daiichi du 11 mars 2011 est entrée dans l’histoire comme l’accident de réacteur le plus lourd de conséquences après Tchernobyl. L’IFSN a tiré des conclusions importantes de l’analyse de l’accident et de ses circonstances, tant pour sa propre surveillance que pour la sécurité des installations nucléaires suisses. En 2021, l’IFSN a publié la série sur Internet « Fukushima dix ans après » à l’occasion du dixième anniversaire de la catastrophe.

Dix ans après Fukushima

Le test de résistance de l’UE a confirmé que les centrales nucléaires suisses ont un niveau de sécurité élevé en comparaison internationale. Malgré ce fait, il reste important de rester sans arrêt vigilant, de tenir les justificatifs de sécurité à jour et de réaliser une analyse approfondie des évènements.

Lire la suite

Après les évènements survenus à Fukushima-Daiichi, l’IFSN a ordonné des mesures immédiates et des vérifications supplémentaires de la sécurité des centrales nucléaires suisses. De plus, l’IFSN a déduit de l’analyse de l’accident et du test de résistance de l’UE les besoins d’action en vue de l’amélioration de la sécurité nucléaire en Suisse, à savoir le «plan d’action Fukushima».

Lire la suite

Après l’accident à Fukushima, des voix se sont élevées pour réclamer des normes de sécurité internationales et leur contrôle indépendant. La Suisse, et l’IFSN en particulier, se sont engagées pour un rééquipement obligatoire dans le monde entier. L’accident de réacteur a fonctionné comme un accélérateur pour une nouvelle prise de conscience de la sécurité au niveau de la communauté internationale.

Lire la suite

Les évènements de Fukushima font encore toujours office de mise en garde qu’il ne faut pas relâcher la vigilance. La sécurité des centrales nucléaires suisses doit être garantie jusqu’au dernier jour de leur fonctionnement. L’accident au Japon a également mis en lumière un autre aspect important : la protection en cas d’urgence.

Lire la suite

Sur la base des enseignements tirés du grave accident de réacteur survenu à Fukushima, le conseil de l’IFSN continuera à l’avenir d’exercer ses fonctions avec vigilance et indépendance, et de s’engager pour une séparation claire entre la surveillance de la sécurité d’une part, et les intérêts économiques et politiques d’autre part.

Lire la suite