Rapport de surveillance 2023 : l’état de sécurité technique des centrales nucléaires est bon

L’IFSN s’est assurée de l’état des centrales nucléaires suisses au moyen de 327 inspections. Au cours de l’année sous revue 2023, 22 évènements lié à la sécurité nucléaire et devant être obligatoirement notifiés ont eu lieu dans les centrales nucléaires. L’IFSN fournit des informations détaillées à ce sujet dans son Rapport de surveillance publié aujourd’hui.

La centrale nucléaire de Beznau 1 a connu sept évènements devant obligatoirement être notifiés, celle de Gösgen huit et celle de Leibstadt sept. Ils n’ont eu qu’une faible importance pour la sécurité nucléaire. Tous ces évènements ont été classés au niveau 0 de l’échelle internationale des évènements nucléaires INES. L’Institut Paul Scherrer a compté deux évènements, également classés au niveau 0 de l’échelle INES. Aucun évènement devant être obligatoirement notifié n’a été enregistré à la centrale nucléaire de Beznau 2, ni au dépôt intermédiaire central de Zwilag à Würenlingen, ou à l’EPFL. La centrale nucléaire de Mühleberg, en cours de désaffectation, a enregistré un évènement lié à la sûreté. Les rejets de substances radioactives dans l’environnement via les eaux usées et l’air vicié des installations nucléaires ont été largement inférieurs aux limites autorisées. La sécurité de l’être humain et de l’environnement a été assurée à tout moment.

Contrôle périodique de sécurité

En complément de l’activité de surveillance courante, le réexamen périodique de sécurité (RPS), qui doit être effectué tous les dix ans, constitue une base importante pour l’évaluation de l’état des centrales nucléaires. Lorsqu’une centrale nucléaire est exploitée au-delà de 40 ans, l’exploitant doit, conformément à l’ordonnance sur l’énergie nucléaire, démontrer dans le cadre du RPS qu’il est en mesure de garantir la sécurité aussi pendant une exploitation à long terme, à travers un justificatif supplémentaire. La centrale nucléaire de Leibstadt est la dernière des centrales en service en Suisse à passer à l’exploitation à long terme. Elle a déposé en 2022 le RPS avec justificatif de sécurité pour l’exploitation à long terme, que l’IFSN a soumise à un examen général au cours de l’année sous revue. L’IFSN a en outre achevé l’examen du RPS 2018 de la centrale nucléaire de Gösgen. L’IFSN a évalué positivement le RPS, le justificatif de sécurité pour l’exploitation à long terme, ainsi que le concept de rééquipement.

La centrale nucléaire de Mühleberg est en cours de désaffectation. L’IFSN a accompagné de nombreuses mises hors service et démontages de systèmes sous sa surveillance. Au cours de l’année sous revue, la centrale nucléaire de Mühleberg a achevé le transport des 215 éléments combustibles restants vers le dépôt intermédiaire central de Zwilag à Würenlingen. Ils y seront stockés jusqu’à ce qu’ils soient stockés dans un dépôt en couches géologiques profondes.

Programme de gestion des déchets examiné

La procédure du plan sectoriel correspondante pour la gestion des déchets en est à sa troisième et dernière étape. La Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs Nagra prévoit de déposer deux demandes d’autorisation générale en 2024. L’une pour un dépôt combiné pour l’ensemble des déchets radioactifs dans le site d’implantation à Stadel (ZH) et l’autre pour une installation de conditionnement d’éléments combustibles à côté du Zwilag à Würenlingen (AG). Au cours de l’année sous revue, l’IFSN a poursuivi les préparatifs en vue de l’examen de ces demandes sous l’angle de la sécurité. L’IFSN a terminé l’examen du programme de gestion des déchets radioactifs élaboré par la Nagra, qui doit être remis tous les cinq ans. Dans son expertise, l’IFSN conclut que les responsables de la gestion des déchets ont rempli leur mandat légal.