Oskar Grözinger

Oskar Grözinger
Oskar Grözinger

Oskar Grözinger (1946) a étudié la physique à l’Université de Stuttgart et a passé un doctorat en 1974 à Tübingen. Depuis 1974, il a assuré différentes fonctions auprès du Land de Bade-Wurtemberg, essentiellement dans le ministère juridiquement compétent pour la délivrance des autorisations et la surveillance d’installations nucléaires.

C’est ainsi que de 1974 à 1981, il a occupé les postes de conseiller pour les réacteurs de recherche et d’essai, de 1981 à 1989 de conseiller et de responsable de projet pour la centrale nucléaire Neckarwestheim II, de 1990 à 1996 de chef de la division «Air, radioprotection, bruit, protection au travail» de l’Institut du Land pour la protection de l’environnement à Karlsruhe, de 1996 à 2001 directeur du service «Gestion des déchets et désaffectation» au ministère de l’Environnement, et de 2001 à 2005 directeur du service «Protection contre les émissions» ainsi que directeur adjoint du bureau «Industrie et artisanat».

De 2005 jusqu’à sa retraite à la fin 2011, Oskar Grözinger a été chef du service «Surveillance de l’énergie nucléaire et radioprotection» au ministère de l’Environnement du Land de Bade-Wurtemberg. Au cours de son mandat, l’autorité de surveillance du Land a subi avec succès en 2008 et 2011 l’audit d’experts internationaux de l’AIEA dans le cadre d’un Integrated Regulatory Review Service (IRRS).

Oskar Grözinger est expert en énergie nucléaire et dispose de connaissances approfondies dans la sûreté des réacteurs. Il peut faire état d’une longue expérience d’autorité de tutelle dans tous les domaines de la surveillance d’installations nucléaires (réalisation, exploitation, mise à l’arrêt et déconstruction). Du fait de son activité pendant de longues années au sein de la commission germano-helvétique pour la sûreté d’installations nucléaires, il est très au courant des missions de l’IFSN et des conditions générales dans lesquelles s’exerce la surveillance des installations nucléaires en Suisse.

Il est membre du Conseil de l’IFSN depuis 2012.