Déchets radioactifs

La Suisse a produit des déchets radioactifs. Ces déchets sont issus pour les deux tiers des centrales nucléaires et pour un tiers de la médecine, de l’industrie et de la recherche. Ils sont enfin subdivisés en déchets hautement radioactifs (DHR), en déchets de moyenne activité à vie longue (DMAL) et en déchets faiblement et moyennement radioactifs (DFMR)

Radioactivité faible, moyenne et élevée

Les DHR sont représentés par les assemblages combustibles usés ainsi que par les résidus vitrifiés issus du retraitement des assemblages combustibles. Compte tenu de la désintégration atomique, ces déchets dégagent beaucoup de chaleur.

Les DMAL comprennent des déchets issus du retraitement (p. ex. gaines, grilles de maintien et embouts supérieur et inférieur des assemblages combustibles) ainsi que des déchets d’exploitation de moyenne activité produits par les centrales nucléaires et les installations de recherche.

Les DFMR concernent quant à eux essentiellement des déchets d’exploitation issus des centrales nucléaires et des installations de recherche, ainsi que des déchets résultant des applications médicales et industrielles de substances radioactives. D’autres DFMR résulteront de l’arrêt définitif et du démantèlement des centrales nucléaires ainsi que des installations de recherche.

Concept de gestion des déchets radioactifs

De longues durées s’écouleront avant que la radioactivité des déchets ne chute à un très bas niveau. En tant que génération tirant profit du nucléaire, nous sommes mis dès à présent dans l’obligation de rechercher et d’appliquer des solutions durables pour la gestion de ces déchets. La loi fédérale sur l’énergie nucléaire prescrit que tous les déchets radioactifs doivent être placés dans des dépôts en couches géologiques profondes. Selon le calendrier actuel, cette mise en dépôt ne commencera pas avant 2035. Mais dès aujourd’hui, les déchets radioactifs doivent être traités, faire l’objet d’un stockage intermédiaire et transportés.

Selon les dispositions de la loi, la manipulation sûre des déchets radioactifs jusqu’à leur stockage durable est du ressort des producteurs de ces déchets. En sa qualité d’autorité de surveillance indépendante, l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) vérifie si les responsables de cette gestion des déchets respectent les prescriptions légales et tiennent compte de l’évolution internationale des sciences et des techniques en ce domaine. L’IFSN attribue et coordonne dans le cadre de la recherche réglementaire en sécurité nucléaire des missions de recherche dont l’objectif est de déterminer le niveau actuel des connaissances scientifiques et techniques, de l’étendre et de le rendre disponible pour les missions de surveillance.

Actualités

Les exploitants de centrales nucléaires sont obligés par la loi de procéder tous les cinq ans au calcul du coût prévisible d’une désaffectation et de la gestion des déchets. Les entreprises concernées par l’obligation d’une gestion de leurs déchets ont déposé en novembre 2011 une étude de coût correspondante qui fait actuellement l’objet d’un examen de la part de l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) en collaboration avec des experts externes nationaux et étrangers. Un projet de rapport sera vraisemblablement prêt à la fin mai 2012.

Lire la suite

Le Land fédéral du Bade-Wurtemberg aimerait relancer la recherche d’un entrepôt de stockage final de déchets hautement radioactifs en Allemagne. Franz Untersteller, ministre de l’Environnement du Land, s’est informé en Suisse sur l’expérience acquise avec la procédure helvétique de plan sectoriel. Le processus de recherche de sites de stockage lancé en Suisse est qualifié d’exemplaire par le ministre de Land allemand.

Lire la suite

Avec le «plan sectoriel de dépôt en couches géologiques profondes», la Suisse recherche un site pour la création d’un dépôt de stockage en couches géologiques profondes de déchets radioactifs. Cette recherche suit un processus en trois étapes. La décision prise hier par le Conseil fédéral met un terme à la première étape et lance l’étape 2. Le Conseil fédéral a en effet décidé que les six sites proposés par la Nagra fassent l’objet au cours de l’étape 2 d’analyses approfondies de sécurité technique.

Lire la suite

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) fait appel à un groupe international d’experts pour le stockage en couches géologiques profondes. L’IFSN couvre ainsi globalement tous les thèmes et utilise le savoir-faire international pour la sécurité des dépôts de stockage final en Suisse.

Lire la suite

Le Centre de visiteurs du laboratoire souterrain Mont Terri a été inauguré aujourd’hui en la présence du conseiller fédéral Ueli Maurer. Le nouveau pavillon construit près de la gare de St-Ursanne abrite une salle de conférence et une exposition moderne qui permet de familiariser la population aux recherches menées dans ce laboratoire international.

Lire la suite