Désaffectation

Lors de l’exploitation des centrales, le concept de désaffectation est détaillé en vue d’aboutir au plan de désaffectation. Lorsque le terme du fonctionnement se dessine, l’exploitant concrétise le plan de désaffectation et établit le projet de désaffectation.

L’IFSN doit évaluer si le démantèlement, tel qu’il est prévu par l’opérateur, peut être exécuté.

Elle relèvera également si la sécurité de l’environnement, de la population et du personnel est garantie à chaque instant. Jusqu’à ce que l’exploitant reçoive la décision de désaffectation, les exigences de sécurité de l’autorisation d’exploiter sont valables.

Actualités

La centrale nucléaire de Mühleberg prépare la désaffectation décidée. Elle a remis des documents correspondants auprès de l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN). En novembre 2013, l’autorité de surveillance les avait exigés pour la fin 2014. Cette requête avait été formulée après la décision de mise hors service.

Lire la suite

L’IFSN ne siège plus depuis début septembre 2014 dans le comité « coûts » des fonds de désaffectation et de gestion des déchets radioactifs. En raison de principes de gestion, l’autorité de surveillance était arrivée à la conclusion que la participation au comité « coûts » n’était plus justifiable. La décision correspond également à une recommandation du Contrôle fédéral des finances (CDF). Cette dernière a été rendue publique aujourd’hui.

Lire la suite

Les centrales nucléaires doivent remplir en Suisse des exigences de sécurité élevées même après plusieurs décennies d’exploitation. La loi le prescrit. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) en contrôle l’application et l’impose. « En Suisse, ce n’est pas l‘âge mais la sécurité d’une installation qui est décisive », souligne le directeur de l’IFSN, Hans […]

Lire la suite