Evènements à l'étranger

Après tout événement significatif dans une centrale nucléaire à l’étranger se pose la question de la transposition à la situation suisse. Dans un tel cas, les enseignements nécessaires pouvant en être déduits sont également à clarifier. Lors de l’analyse des événements à l’étranger et de la déduction de mesures pour la Suisse, un procédé par étapes dépendant des risques est de mise.

Articles de fond

Même 30 ans après l’accident nucléaire de Tchernobyl, des restes du combustible se trouvent toujours dans le bâtiment du réacteur détruit de la tranche 4. À moyen terme, ces déchets doivent rester à l’intérieur des murs de protection entourant le réacteur détruit. En raison de la désaffectation des tranches 1 à 3, la mise en service d’un nouveau dépôt intermédiaire pour assemblages combustibles usés est essentielle.

Lire la suite

Après l’explosion dans la tranche 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, il était urgent d’isoler le réacteur détruit de l’environnement. Un « sarcophage » de béton et d’acier était alors érigé autour du réacteur détruit. Depuis lors, ce confinement se trouve toutefois menacé. La Suisse participe financièrement, dans le cadre d’un fonds international, à sa sécurisation.

Lire la suite

Suite à l’accident de Tchernobyl, le Conseil fédéral ordonnait une amélioration des canaux d’information. La mise en place d’un service d’information central en cas d’évènements ainsi que l’élaboration de nouveaux accords bilatéraux en matière d’information mutuelle faisaient partie de ces mesures.

Lire la suite