Facteurs humains et organisationnels

Les facteurs humains et organisationnels existent en plus des aspects techniques de la sécurité nucléaire. Le rapport à la sécurité au sein d’une organisation est analysé par les spécialistes de l’IFSN tout comme la technique nucléaire. Il en va de même pour les phénomènes psychologiques des collaborateurs des centrales, soumis à un stress extrême lors d’urgences.

ACTUALITÉS

Un employé de la centrale nucléaire de Leibstadt (CNL) a inscrit depuis 2016 des données dans des protocoles d’inspection sans avoir procédé aux tests appropriés. Cela n’a eu aucune influence directe sur la sécurité de l’exploitation de la centrale nucléaire. Cependant, comme il s’agit d’un cas grave d’erreur humaine, l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) exige maintenant un examen approfondi de la culture de sécurité de la centrale.

Lire la suite

Une bonne culture de sécurité est nécessaire pour la sécurité des installations techniques. Il existe sur ce point un consensus tous secteurs et branches confondus. L’IFSN tient aussi compte de la culture de sécurité dans sa surveillance. Elle présente dans un nouveau rapport les implications de la surveillance de la culture de sécurité.

Lire la suite