Doel et Tihange

Durant l’été 2012, de nombreux défauts matériels ont été constatés dans le matériau de base des cuves de pression forgées dans les centrales nucléaires belges Doel 3 et Tihange 2.

L’autorité belge de surveillance AFCN les a soumises à une analyse détaillée. Elle arrivait au printemps 2013 à la conclusion que la poursuite de l’exploitation des deux installations était possible sous réserve de conditions.

En réponse à ces défauts, la Western European Nuclear Regulators‘ Association WENRA a recommandé durant l’été 2013 de faire vérifier toutes les cuves de réacteurs forgées en Europe dans le cadre des contrôles de soudure réguliers. De même, l’IFSN a demandé aux centrales nucléaires de Beznau et de Gösgen de contrôler elles aussi le matériau de base dans le cadre du prochain examen périodique des soudures de la cuve du réacteur.

La centrale nucléaire de Mühleberg a déjà effectué cette vérification en été 2012 selon les prescriptions de l’IFSN. Les examens des constats de Doel 3 et de Tihange 2 revêtent une signification moindre dans le cas de la cuve de pression de la centrale nucléaire de Leibstadt. La cuve de pression du réacteur se différencie aussi bien en ce qui concerne le fabricant que par rapport au processus de fabrication des réacteurs belges; elle est fabriquée à partir de tôles laminées et non pas d’anneaux forgés.

Actualités

La centrale nucléaire de Beznau 2 peut être remise en service. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN a délivré le 23 décembre l’autorisation de redémarrage après la révision annuelle. Axpo a pu prouver que la cuve du réacteur remplit les exigences de sécurité.

Lire la suite...

Plus d'information