Vieillissement

Les centrales nucléaires suisses ont ainsi fait l’objet de remises à niveau permanentes depuis de nombreuses années. Les exploitants en Suisse ont donc déjà investi plusieurs centaines de millions de francs dans la rénovation de leurs installations. Mais certains composants de centrales nucléaires ne peuvent pas être remplacés. Ce sont donc eux qui déterminent la durée de vie d’une centrale nucléaire. Ces facteurs limitatifs concernent tout particulièrement le circuit dit primaire. La cuve de pression du réacteur assemblée à partir d’imposantes viroles d’acier soudées entre elles, le cœur de l’installation, ne peut pas être remplacée. Mais cette cuve de réacteur est également l’élément qui est soumis aux plus fortes contraintes. La fragilisation de la cuve de pression du réacteur occupe donc une place centrale dans l’Ordonnance sur les critères de la mise hors service provisoire d’une centrale nucléaire du DETEC (SR 732.114.5).

Sujet de pointe

Des considérations d’ordre politique ou économique ne doivent pas mener à des concessions en matière de sécurité des centrales nucléaires. Il ne s’agit pas simplement d’un besoin de l’autorité de surveillance mais de l’intérêt de l’ensemble de la population. Un commentaire du directeur de l‘IFSN.

Lire la suite...

Actualités

Les centrales nucléaires en Suisse doivent remplir plus que les exigences de sécurité minimales pendant toute leur durée d’exploitation. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) appuie une démarche spécifique. Selon celle-ci, les exploitants veillent à ce que leurs installations disposent de marges de sécurité supplémentaires jusqu’au dernier jour de service.

Lire la suite...

Plus d'information

Articles de fond

Selon la réglementation suisse, plusieurs méthodes sont à la disposition des exploitants pour déterminer la ténacité à la rupture des matériaux de la cuve du réacteur. Contrairement à la méthode plus ancienne d’essais de résilience, où la ténacité à la rupture est déterminée indirectement, les méthodes modernes de mécanique de rupture fournissent des résultats plus précis.

Lire la suite...

Documents

Une étude menée sur mandat de la « Fondation suisse de l’énergie » et de « Greenpeace suisse » tente de justifier au niveau technique leurs opinions politiques relatives au manque de sécurité des centrales nucléaires suisses. L’étude remet en question l’efficacité de quatre mesures essentielles en vue de garantir la sécurité lors de l’exploitation à long terme. Elle […]

Lire la suite...