Centrale nucléaire expérimentale de Lucens

La première centrale nucléaire exclusivement suisse a été construite à Lucens dans le canton de Vaud. Le 21 janvier 1969 devait être la date du démarrage définitif de la centrale nucléaire expérimentale de Lucens. Lors de la montée en puissance du réacteur se produisit cependant le plus grave accident nucléaire sur sol suisse. La centrale nucléaire est aujourd’hui démantelée. Les déchets radioactifs ont été transférés du site.

Sujet de pointe

Serie d'articles

Démantèlement progressif de la centrale expérimentale

Bien que le mode de construction de la centre atomique expérimentale ait été éprouvé, cette innovation n’a pas su convaincre du point de vue technique. Après l’accident, la centrale située à proximité de la Broye a été progressivement démantelée. Un dépôt cantonal de biens culturels occupe aujourd’hui le site de l’ancienne installation nucléaire.

Lire la suite...

L’accident subi par la centrale expérimentale de Lucens a fait l’objet a posteriori d’évaluations critiques. Compte tenu des difficultés rencontrées, il convient de se demander si l’accident de janvier 1969 n’était pas prévisible. Pour la commission d’enquête, la cause primaire effective responsable de l’incident ne l’était pas.

Lire la suite...

Dix ans après l’accident survenu à Lucens, la « Commission d’enquête sur l’accident de la centrale nucléaire expérimentale de Lucens » (UKL) remettait son rapport final. « L’incident », tel que les auteurs qualifiaient l’accident du 21 janvier 1969 était « très probablement imputable au comportement temporairement défectueux des joints d’étanchéité ».

Lire la suite...

L’accident subi le jour du démarrage a signifié la fin de l’expérience de la centrale nucléaire expérimentale de Lucens. L’enquête menée a posteriori sur l’accident à la demande du DFTCE s’est penchée plus tard sur la contamination subie du fait de l’accident par la population résidant autour de la centrale nucléaire.

Lire la suite...

Le 21 janvier 1969, la centrale nucléaire expérimentale de Lucens devait débuter son exploitation. Lorsque le réacteur atteignit environ 40 pourcent de sa puissance maximale, il se produisit un accident avec plusieurs explosions. Cette avarie allait être décisive pour la suite du projet.

Lire la suite...

La Confédération, le maître d’ouvrage et finalement les autorités ont donné leur accord. La phase d’essai de deux ans de la centrale nucléaire expérimentale de Lucens (CNEL) n’avait toutefois pas commencé depuis longtemps que les premières complications apparurent. Dans les années 1967 et 1968, le système de circulation a été la source de difficultés à répétition.

Lire la suite...

Même avec l’apport des connaissances d’experts externes (par exemple issus des secteurs de la construction et de la technique de contrôle-commande), la centrale nucléaire expérimentale de Lucens (CNEL) restait un défi de taille. Avant de pouvoir débuter la phase d’essai du projet, il fallut réunir un certain nombre de conditions préalables.

Lire la suite...

Documents