Centrale nucléaire de Gösgen : l’IFSN donne son accord pour le redémarrage après la révision

La centrale nucléaire de Gösgen peut reprendre son exploitation après l’achèvement de la révision annuelle. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN a accordé le permis le 21 juin 2019. Les contrôles ont montré que tous les travaux ont été effectués correctement.

Après la fin de révision à la centrale nucléaire de Gösgen qui a duré trois semaines, l’IFSN a effectué l’inspection finale le 19 juin 2019. Les contrôles et inspections pendant la révision, ainsi que les rapports techniques ont montré que rien ne s’oppose à la remise en service de l’installation. L’IFSN a ainsi approuvé le redémarrage.

La centrale nucléaire de Gösgen a été mise à l’arrêt comme prévu le 1er juin 2019 pour la révision annuelle. Des travaux approfondis de contrôle et de maintenance ont été réalisés.

La centrale nucléaire de Gösgen a échangé des transducteurs de mesure

La centrale nucléaire de Gösgen a en outre remplacé pendant la révision des transducteurs de mesure de pression non conformes. Un transducteur de mesure convertit des grandeurs physiques en signaux électriques. Dans le cas de la centrale nucléaire de Gösgen, la pression est convertie en un signal pour le système d’instrumentation et de commande.

Le 13 mai 2019, la centrale nucléaire de Gösgen a notifié à l’IFSN qu’une partie de ces transducteurs de mesure utilisés ne répondait pas aux exigences actuelles. En remplaçant ces transducteurs de mesure, l’évènement a été résolu. L’IFSN est en train d’examiner l’évènement et informera sur les résultats.

L’installation est prête à redémarrer

Afin d’évaluer le respect des prescriptions, l’IFSN et – en son nom – l’Association suisse d’inspection technique (ASIT) ont effectué des inspections tout au long de la révision et examiné de manière approfondie les rapports de l’exploitant. A la fin de la révision, les experts SVTI et ENSI étaient convaincus que l’installation était en bon état et que rien ne s’opposait à son redémarrage.